dimanche , 7 août 2022

#Corse @Corsica_Libera et @Sulidarita se mobilisent pour Pierre Paoli

Produit CORSU E RIBELLU

(article corsicainfurmazione.org du 23 juillet 2015 – 10h30) Pierre Paoli membre de l’exécutif de Corsica Libera est incarcéré depuis février dernier. Son dossier est vide, son juge instructeur, Mr Gaudino, a ordonné sa mise en liberté aux alentours du 15 juillet dernier. Le parquet s’y est opposé rapidement, Pierre Paoli reste incarcéré malgré cette demande de remise en liberté. L’Associu Sulidarità et Corsica Libera dont une bonne partie de son Exécutif tenaient ce matin une conférence de presse pour dénoncer cet acharnement.

Voici le texte de la conférence de presse :

« Notre secrétaire national Pierre Paoli a été mis en examen et placé en détention provisoire il y a cinq mois, en l’absence du moindre élément matériel, sur la base exclusive de « on dit ».

Depuis lors, l’accusation n’a pas apporté le moindre élément à charge.

Au contraire, la défense s’est attachée à démontrer l’aveuglement de l’accusation, à la lumière des faits et de la personnalité de Pierre Paoli.

C’est dans ces conditions que le magistrat instructeur, semblant avoir finalement pris conscience de la vacuité des charges retenues contre Pierre Paoli, a ordonné sa libération.

Toutefois, le Procureur de la république a fait appel de cette décision, que la Cour d’appel a infirmée à huis-clos.

(PHOTOS SUR CE LIEN)ConfPressePierrePaoliUNE230715 (1)

Pierre Paoli est donc maintenu en détention provisoire, contre l’avis du juge d’instruction, malgré l’absence de charges et la stérilité de l’instruction.

Le secret de l’instruction interdit à la défense d’évoquer le fond du dossier en détaillant l’acharnement pathétique dont Pierre Paoli est l’objet.

C’est ce caractère secret de l’enquête et l’arbitraire qui en résulte, qui seuls permettent l’injustice dont Pierre Paoli est actuellement victime.

Lorsque sera levé ce secret, la vérité apparaîtra à tous, et chacun pourra apprécier les bases sur lesquelles on emprisonne un militant politique dans le prétendu pays des droits de l’homme.

En attendant, il nous appartient de dénoncer avec force l’injustice dont est victime notre ami et secrétaire national, le simple examen des données procédurales permettant aux Corses de se faire une idée sur la manœuvre opérée à Paris.

Comment expliquer qu’après une mise en liberté décidée par un juge du siège, celui qui instruit seul le dossier – et qui par conséquent est supposé en avoir la meilleure connaissance –, le Parquet ait décidé de s’opposer à cette mise en liberté ?

Ajoutons qu’à la différence du juge d’instruction, juge du siège, le Parquet est en droit français hiérarchiquement soumis à la chancellerie, donc au gouvernement.

Quel jeu joue-t-on en s’en prenant de la sorte à un responsable de Corsica Libera considéré dans l’île comme un « homme de paix », ainsi que le qualifiait il y a peu Jean-Charles Orsucci, responsable corse du Parti Socialiste Français ?

Notre mouvement tient, à travers la présente conférence de presse, à dénoncer les forces à l’œuvre à Paris pour tenter de saboter la démarche d’apaisement et de construction qui a été permise par le travail de l’Assemblée de Corse et par la décision historique du FLNC, prise l’an dernier et confirmée il y a quelques jours.

Corsica Libera exige la fin des persécutions judiciaires qui se poursuivent actuellement contre ses militants, et la mise en liberté immédiate de Pierre Paoli.

Il est par ailleurs grand temps pour Paris d’arrêter les manœuvres déloyales, et de s’orienter vers le vote d’une loi d’amnistie comme l’exige une majorité massive de l’Assemblée de Corse et de la société insulaire.

PierrePaoliCorsicALiberaCorse

Enfin, nous apportons une fois de plus notre soutien fraternel à Pierre et à sa famille.

LIBERTÀ PER PETRU PAOLI ! »

CORSICA LIBERA ET SULIDARITA


#corse Conférence de presse @Corsica_Libera… par antofpcl

 

Dà leghje

#Corse – Mobilisation le 15 octobre à Bastia, Corsica Libera appelle à participer

Produit CORSU E RIBELLU Le verdict rendu par la cour d’assises spéciale de Paris à …

error: