mercredi , 26 janvier 2022

Meeting: « Aiacciu Cità Corsa déterminée à se faire entendre lors de ce premier tour » via Corsicainfurmazione

Produit CORSU E RIBELLU

Les 220 places assises n’étaient pas suffisantes pour accueillir les militants et sympathisants de la démarche Aiacciu Cità Corsa de Corsica Libera. Une démarche présente pour la municipale d’Ajaccio les 25 janvier et 1er février prochain.

Ce sont plus de 450 personnes qui se sont réunies ce mercredi soir au Palais des congrès dans la salle Sampieru Corsu afin d’écouter les propositions des candidats de la liste de Paulu Leonetti. Ce meeting s’est déroulé dans une ambiance surchauffée et déterminée à se faire entendre lors de ce ce premier tour.

Paul Quastana, militant historique de la Lutte de Libération Nationale a présenté l’historicité du mouvement national. Une présentation ponctuée par des salves d’applaudissements très nourries.

Présentés par Vanina Buresi, elle même candidate, les colistiers de Paul Leonetti se sont exprimés chacun à leur tour. La jeunesse représentée par François Santoni et Laura Maria Poli a ouvert le bal, Katty Bartoli, Jean Paul Carrolaggi, Josepha Giacometti et enfin Paul Leonetti en conclusion.

meeting20150121aiacciucitacorsa (81)Paul Leonetti: « le nationalisme est la dernière révolte du peuple. À vous de le faire entrer à la mairie ! » « Corsica libera a eu raison avant tout le monde. Pour un rapport de force qui, finalement, n’a pas tellement changé depuis les années soixante-dix. »

Josepha Giacometti : « Nous sommes dans le sens de l’Histoire et cela, personne ne pourra le changer ! » « Une seule communauté de droit, le peuple corse » « Rendre aux ajacciens ce dont ils ont été dépossédés » « Vulemu rende a so dignità à u populu aiaccinu ! »

Jean Paul  Carrolaggi « Ils sont beaucoup plus rapides pour casser nos portes à six heures du matin et nous incarcérer sans preuve  » « J’avais dit que le nationalisme corse n’était pas soluble dans l’UMP mais il l’est pas non plus dans la social-démocratie à la française.  »  « Dimanche le seul choix pour changer vraiment les choses est de voter et de faire voter aiacciu cita corsa »

Katty Bartoli « vulemu salutà sta sera i nostri fratelli, incarcerati dapoi tant’anni, alluntanati di i soi, ricercati da u statu francese, i vostri figlioli, babbi, fratelli, amichi, patriotti sinceri, ch’anu datu à sò libertà e certi anc’a sò vita per e nostr’idee e u nostr’avvene !! » « Les sacrifices de nos frères ont permis à nos idées de se propager au sein du peuple corse, aujourd’hui afin de les concrétiser nous avons besoin de vous, de votre mobilisation, de votre vote »

François Santoni et Laura Maria Poli:  » Il est inadmissible que les postes qui devraient être attribués à nos jeunes diplômés le soient à des gens venus d’ailleurs »

Paul Quastana: « En 2010 à Venacu ils se sont partagés le gâteau. Pour nous le gâteau à partager ça a été la lutte et la prison ! »

Vanina Buresi: « Fà sempre à prò di u populu, hè quessa a nostra prighera ! »

De nombreux militants de la première heure étaient présent dans la salle ainsi que des représentants de diverses structures syndicales et du mouvement national. Plusieurs cadres de Corsica Libera étaient là pour soutenir la démarche Ajacciennes, Jean Guy Talamoni, François Sargentini, Petr’Anto Tomasi, Henri Palazzo…

Beaucoup de journalistes aussi.

Beaucoup de monde et visiblement plus que l’année dernière dans la même salle pour le meeting réunissant Femu A Corsica et Corsica Libera. Une belle réussite pour le mouvement indépendantiste Corsica Libera dont certains voudraient le voir disparaître du jeu politique.

A la fin du meeting un spuntinu était offert pendant la diffusion du débat sur France 3 Corse Via Stella.

(…)

A Squadra di corsicainfurmazione.org

Dà leghje

#corse – « Ch’ella fussi detta : mai serà pruibita a lingua corsa in terra corsa » Corsica Libera

Produit CORSU E RIBELLU (Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) A passata di a reazzione di disprezzu …

error: